Condensateurs variables anciens

Cet appareil est déjà un modèle perfectionné, car un petit axe concentrique à l'axe principal permet d'actionner une seule lame mobile.
Ce dispositif, improprement appelé à l'époque "vernier", permet un réglage fin de la capacité, mais a l'inconvénient d'empêcher un repérage précis sur un cadran gradué.

 

Les modèles symétriques, comme l'appareil ci-dessus, étaient assez répandus.
Le rotor équilibré permettait un pivotement très doux.
Les deux stators étaient habituellement connectés en parallèle, mais un tel condensateur convenait particulièrement bien à des montages symétriques, tel l'émetteur "symétrique Mesny" que je réalisai plus tard. ( cf "Boulogne-Billancourt" )

     Retour

     Retour au Sommaire